D’après un contrôleur aérien, des chasseurs ukrainiens auraient abattu l’avion de la Malaysia Airlines (MAJ)


140717-malaysia-airlines-ukraine-mn-1245_e82f3064b791567a83f70f151bc365b0MAJ: RT semble aujourd’hui émettre des doutes sur la crédibilité de ce témoignage. Parallèlement la défense russe indique qu’elle a détecté l’usage de la batterie antiaérienne BUK le 17 Juillet sur le territoire ukrainien. Cela contredirait donc la version de l’avion qui aurait été abattu par des chasseurs.

Les médias français parlent déjà de la Russie ou des autodéfenses comme coupables tout trouvés mais cette version là, il ne l’envisageront jamais. Fawkes

Une personne qui se présente comme un contrôleur aérien du plus grand grand aéroport d’Ukraine dit que l’avion de la Malaysia, qui s’est écrasé dans l’est avec 295 personnes à bord, a été escorté par deux chasseurs ukrainiens jusqu’à quelques minutes avant de disparaître du radar.

L’utilisateur de Twitter Carlos, qui prétend travailler dans l’aéroport international de Borispol, situé à 29 kilomètres de Kiev, écrit que «dès que l’avion B 777 de la Malaysia Airlines  a disparu, les autorités militaires de Kiev » les ont informé du crash.
 
 « Comment le savaient-ils? » demande-t-il. Carlos, de nationalité espagnole, indique que c’est à peine sept minutes après l’accident que leur a été notifié le crash. « Plus tard, la tour de contrôle a été prise par du personnel étranger qui est toujours ici, « dit-il. Selon lui, l’armée a confirmé que ce sont les autorités de Kiev qui ont organisé l’attaque. » Mais il ne sait toujours pas d’où l’ordre est venu « , dit-il, ajoutant que le ministre de l’Intérieur » lui savait ce que faisaient les avions de combats dans la région », tandis que« le ministre de la défense ne le savait pas.  » En mai de cette année Carlos a donné une interview à RT après avoir été menacé par des partisans du Maidan, alors qu’il indique ne défendre aucun intérêt politique. 

Juan Antonio Aguilar, militaire et de gestionnaire du site « el espia digital », rappelle que l’avion a disparu des écrans radar 0 minutes avant d’entrer dans l’espace aérien russe. « La situation est sous contrôle pour le moment afin que ne filtre qu’une seule version, celle qui convient à Porochenko (président de l’Ukraine), » a dit Aguilar à RT. Il rappelle que les deux stations de contrôle radar, la points de contrôle des radars militaires et les satellites de l’OTAN »ont surveillé l’espace aérien de l’Ukraine ». « Il est impossible de cacher la vérité, sauf s’il y a l’intention malveillante d’attribuer ce crash à quelqu’un», dit Aguilar, ajoutant qu’il est essentiel que les recherches soient effectuées par des organismes internationaux pour «connaître la vérité .  » 
 
Ce jeudi, un avion avec 295 personnes à bord s’est écrasé près de Donetsk, où se déroulent les combats entre l’armée et les autodéfenses. Selon une source dans le vol des milieux ukrainiens, l’avion a été abattu alors qu’il était à une altitude d’environ 10 km. Pendant ce temps, le Premier ministre de la République populaire de Donetsk, Alexander Borodaï a rejeté la possibilité que les autodéfenses aient un lien avec la chute du Boeing-777. « Nous n’avons pas d’armes capables d’abattre un avion volant à 10 kilomètres de haut », a déclaré le fonctionnaire. Le service de presse de la République populaire de Lugansk  indique que le Boeing-777 a été abattu par un avion de chasse Su-25 de la Force aérienne ukrainienne. 
Source lien Dossier N°1 : RT
Source lien Dossier N°2 : fawkes

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *