😆😜Etats-Unis et la France : CNN, MSNBC, CBS, BFMTV, EuroNews et Frace24 humiliĂ©s aprĂšs une fake news mĂ©morable sur Trump


Titre de l’article de Glenn Greenwald: « Hier les mĂ©dias amĂ©ricains ont souffert de ce qui est leur plus humiliant fiasco depuis des lustres: ils refusent maintenant toute transparence sur ce qui a pu se passer »

Vendredi fut l’un des jours les plus embarrassants pour les mĂ©dias amĂ©ricains depuis longtemps. L’inimaginable humiliation a Ă©tĂ© lancĂ©e par CNN, avec MSNBC et CBS qui ont suivi de prĂšs. D’innombrables experts, commentateurs et agents se sont joints Ă  la fĂȘte tout au long de la journĂ©e. En fin de compte, il Ă©tait clair que plusieurs des plus grands et des plus influents organes d’information du pays avaient diffusĂ© une nouvelle explosive mais complĂštement fausse Ă  des millions de personnes, tout en refusant d’expliquer comment cela a pu arriver.

Le spectacle a commencĂ© vendredi matin Ă  11h00 HNE, quand le mĂ©dia le plus prestigieux du monde de l’actu a passĂ© 12 minutes d’affilĂ©e en direct Ă  faire monter la sauce sur un reportage pouvant avoir l’effet d’une bombe, qui semblait prouver que WikiLeaks en septembre dernier avait secrĂštement offert Ă  la campagne Trump, Ă  Donald Trump lui-mĂȘme, un accĂšs spĂ©cial aux courriels du comitĂ© du parti dĂ©mocrate avant qu’ils ne soient publiĂ©s sur Internet. Dans la vision de CNN, cela prouverait la collusion entre la famille Trump et WikiLeaks et, plus important encore, entre Trump et la Russie, puisque la communautĂ© amĂ©ricaine du renseignement considĂšre WikiLeaks comme un « bras du renseignement russe », et par consĂ©quent les mĂ©dias amĂ©ricains aussi.

Toute cette rĂ©vĂ©lation Ă©tait basĂ©e sur un courriel que CNN a fortement sous-entendu avoir obtenu et avoir en sa possession. Le courriel a Ă©tĂ© envoyĂ© par quelqu’un du nom de « Michael J. Erickson » (quelqu’un dont personne n’avait entendu parler auparavant et que CNN ne pouvait pas identifier) Ă  Donald Trump, Jr., offrant une clĂ© de dĂ©cryptage et l’accĂšs aux courriels du comitĂ© du parti dĂ©mocrate chargĂ©s par Wikileaks. Le courriel Ă©tait une preuve irrĂ©futable dans l’esprit extrĂȘmement enthousiaste de CNN, parce qu’il Ă©tait datĂ© du 4 septembre, dix jours avant que WikiLeaks ne commence Ă  promouvoir l’accĂšs Ă  ces courriels en ligne, et prouvait ainsi que la famille Trump se voyait offrir un accĂšs spĂ©cial et unique aux archives du comitĂ© du parti dĂ©mocrate: probablement par WikiLeaks et le Kremlin.

Il est impossible de dĂ©crire fidĂšlement avec des mots Ă  quel point CNN croyait tenir un scoop incroyablement dĂ©vastateur, donc il va vous falloir constater par vous-mĂȘme pour voir leur degrĂ© d’excitation, leur souffle coupĂ© et leur aplomb affichĂ©s car ils ont clairement cru qu’ils portaient un coup quasi-fatal dans cette histoire de collusion Trump/Russie:

Il y avait un seul petit problĂšme avec cette histoire: elle Ă©tait fondamentalement fausse, de la maniĂšre la plus embarrassante possible. Quelques heures aprĂšs que CNN eut diffusĂ© son histoire, prolongeant le battage mĂ©diatique encore et encore et encore, le Washington Post rapportait que CNN s’était trompĂ© sur l’élĂ©ment-clĂ© de la nouvelle.

Le courriel n’était pas datĂ© du 4 septembre, comme CNN l’a affirmĂ©, mais en fait du 14 septembre, ce qui signifie qu’il a Ă©tĂ© envoyĂ© aprĂšs que WikiLeaks avait dĂ©jĂ  publiĂ© l’accĂšs en ligne aux courriels du comitĂ© du parti dĂ©mocrate. Ainsi, ce n’était pas une sorte d’accĂšs spĂ©cial fourni Ă  Trump, « Michael J. Erickson » Ă©tait juste une personne quelconque qui encourageait la famille Trump Ă  regarder les courriels du comitĂ© du parti dĂ©mocrate publiĂ©s par WikiLeaks, que tout le monde connaissait et que Wikileaks avait publiquement promus. En d’autres termes, le courriel Ă©tait exactement le contraire de ce que CNN disait.

Comment CNN a-t-il pu se retrouver Ă  faire un battage mĂ©diatique agressif sur une nouvelle aussi spectaculairement fausse? Ils refusent de le dire. De nombreuses heures aprĂšs que leur article fut rĂ©vĂ©lĂ© comme Ă©tant faux, le journaliste qui l’avait originellement prĂ©sentĂ©, le journaliste au CongrĂšs Manu Raju, a finalement postĂ© un tweet notant la correction. Le service des relations publiques de CNN a alors allĂ©guĂ© que des « sources multiples » avaient fourni Ă  CNN la fausse date. Et Raju continua sur CNN, dans des tons muets, pour noter la correction, affirmant explicitement que « deux sources » lui avaient chacune donnĂ© la mauvaise date sur le courriel, tout en prĂ©cisant aussi que CNN n’avait mĂȘme pas vu le courriel, mais seulement des sources dĂ©crivant son contenu prĂ©sumĂ©:

Tout cela amĂšne Ă  poser la question criante, Ă©vidente et critique – une question que CNN refuse d’aborder: comment des « sources multiples » ont-elles pu toutes mal lire la date du document, exactement de la mĂȘme façon et avec la mĂȘme conclusion, et comment ont-ils fourni ces fausses informations Ă  CNN?

Il est, bien sĂ»r, tout Ă  fait plausible qu’une source puisse, de façon innocente, mal interprĂ©ter une date sur un document. Mais comment pourrait-il ĂȘtre plausible que des sources multiples puissent toutes interprĂ©ter la date de la mĂȘme maniĂšre, innocemment et de bonne foi, cela conduisant Ă  un coup de tonnerre dans l’affaire de la collusion Trump/Russie/WikiLeaks? C’est la question cruciale Ă  laquelle CNN refuse tout simplement de rĂ©pondre. Autrement dit, CNN refuse d’apporter le minimum de transparence pour permettre au public de comprendre ce qui s’est passĂ© ici.

POURQUOI CELA EST-IL CRUCIAL? Pour beaucoup de raisons importantes:
(
)

Source lien dossier : nouvelordremondial

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *