Les médias américains se relayent les uns après les autres pour montrer leur incompétence crasse🤬🤫


Le président américain Donald Trump accuse la chaîne CNN d’avoir publié de fausses informations concernant un piratage de données du parti démocrate dans lequel il serait impliqué.
 
Le président américain Donald Trump a lancé samedi un nouvel assaut contre des chaines de télévision nationales, accusant notamment CNN d’avoir mené une attaque « perfide » contre lui dans un reportage qui s’est avéré erroné.
Dans une série matinale de tweets dont il est coutumier, il s’en est pris à « CNN ‘Fake News’ (qui) a commis une erreur perfide et intentionnelle hier ». « Ils ont été pris la main dans le sac, tout comme le très isolé Brian Ross chez ABC News », a-t-il poursuivi, évoquant un journaliste suspendu pour avoir donné une information erronée.
 

Attaque en règle. Déjà vendredi, lors d’un discours en Floride très critique envers les médias, il avait insisté sur une erreur dans le traitement d’une information par la chaîne ABC. « Vous avez vu tous les correctifs que le média a envoyés ? Ils se sont excusés de toutes parts ». Le milliardaire s’en prend régulièrement aux grands médias américains, que ce soient les chaines de télévision ou la presse écrite comme le New York Times et le WashingtonPost, dénonçant des « fake news », ou « fausses informations ».

Erreur de CNN. La chaîne d’informations CNN a indiqué vendredi matin que le président et son fils ainé, Donald Jr., avaient reçu un email contenant une adresse électronique et une clé de décryptage permettant d’accéder à des documents piratés du parti démocrate postés sur le site internet de WikiLeaks mais avant qu’ils ne soient mis à la disposition du grand public. Mais la chronologie de la chaîne était erronée. CNN a rapidement envoyé une correction, précisant que l’email datait non pas du  septembre 2016 comme elle l’avait indiqué mais du 14 septembre 2016, soit le lendemain de la publication des documents par Wikileaks sur son site.
« Regardez si CNN va renvoyer ceux qui en sont responsables, ou si c’est de la pure incompétence ? », a tweeté Donald Trump samedi matin. En juin, trois journalistes de la chaine ont démissionné après une erreur concernant un conseiller du président.
Source : Europe 1
Trump exige de virer le journaliste qui a posté des «photos fake»
Donald Trump a demandé au Washington Post de licencier un correspondant qui avait publié sur Twitter des «photos mensongères» d’un discours du Président américain en Floride, bien que le journaliste en question se soit excusé et ait effacé les clichés déformant la vérité.
Le chef de la Maison-Blanche a demandé le licenciement de Dave Weigel, journaliste du Washington Post qui avait posté sur Twitter des photos de tribunes vides d’un stade où M. Trump devait tenir un discours en l’accompagnant de l’inscription «Plein à craquer».
Donald Trump a à son tour contesté cette publication et dénoncé la création de «fake news».

«Dave Weigel du Washington Post a posté une photo bidon d’une arène vide quelques heures avant mon arrivée sur le site, des milliers de personnes attendaient alors à l’extérieur pour y entrer. Voici de vraies photos prises pendant que je parlais. Le stade était complet, beaucoup de personnes n’ont pas pu entrer. J’exige des excuses et des rétractations des FAKE NEWS du Washington Post», a écrit M. Trump sur son Twitter.

Le journaliste a effacé les clichés en question sur son Twitter et s’est excusé. Cependant, cela n’a pas satisfait le Président américain qui a demandé dans un autre message sur le réseau social le licenciement du correspondant.

«Dave Weigel du Washington Post vient d’admettre que sa photo était mensongère, elle montrait une arène presque vide hier soir pendant mon discours à Pensacola alors qu’en fait, il savait que le stade était plein à craquer (comme cela s’est vu à la télévision). FAKE NEWS, il devrait être viré», a poursuivi Donald Trump.

Source : Sputnik

Source lien dossier : fawkes-news

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *