Stronsay, monstre et cadavre… 1


Nous sommes en 1808 sur l’île de Stronsay lorsqu’une étrange carcasse d’un créature faisant penser à un monstre est découvert après une tempête…

Stronsay_beast1L’étrange cadavre a été découvert pas un habitant de l’île qui faisait de la pèche, c’est en voyant un rassemblement d’oiseau qu’il a découvert le corps de taille impressionnante qui gisait sur la plage. Le monstre découvert mesurait environ seize mètres de long, un mètre vingt de large et était serpentiforme. La peau était grise, très épaisse et lisse dans un sens et rugueuse dans l’autre, un peu comme pour les requins. Sa tête faisait penser à celle d’un mouton avec des yeux plus grand que ceux d’un phoque. L’animal possédait une crinière argentait et semblait rougeoyer sous certains éclairage. La chair était rouge sombre et entièrement couverte de graisse. La structure du squelette semblait plutôt cartilagineuse. Un des éléments étranges est que l’animal semblait posséder six membres…

Stronsay_beast2Des dessins de la bête de Stronsay ont été fait et font penser aux monstres aquatiques tel qu’on les imaginait autrefois. Les théories quant à l’animal qui a été découvert sont nombreuses. Certains parlent d’un serpent de mer géant. D’autres pensent qu’il pourrait s’agir de plésiosaure qui aurait survécu. D’autres théories moins fantaisiste parlent du cadavre d’un requin pèlerin en décomposition qui se serait échoué, la couleur de la peau et la texture pourrait en effet correspondre, mais la taille reste tout de même étonnante pour un tel animal. Une autre possibilité pourrait être qu’il s’agisse d’un Régalec en effet la crinière et la longueur font penser à cette créature, même si ses dimensions peuvent paraitre anormal.

stronsay_beasr2Malheureusement aucun échantillon n’a survécu pour des analyses ADN, de ce fait il est quasi impossible que nous sachions un jour à quel espèce cet étrange cadavre ait appartenu. Ce cas est un des plus étranges de la cryptozoologie et sans qu’un autre cadavre soit découvert il restera un mystère…

Source lien dossier : Dark Ride


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Stronsay, monstre et cadavre…

  • E.F

    on dit pourtant que des échantillons de peau et de squelette aurait été conservé, ils feraient parti d’une collection privé datant des année 30. Que la généticienne Yvonne Simpson de l’université de st Andrews aurait fait des prélèvement d’ADN et les aurait amener au centre de donné regroupant les ADN des requin répertoriés (en Floride). Les résultats connu a ce jour confirmerais qu’il s’agis bien d’une espèce de requin.